Conseils amicaux pour garder vos contributeurs

Pourquoi est-ce que je pense que c’est important ? Parce que nous nous battons pour quelque chose que je considère comme une ressource humaine de base. Parce que nous avons besoin que les masses rejoignent le mouvement pour le Web libre, pour éduquer, encourager l’innovation, et modifier le paysage de nos sociétés. Parce que le Mickey Mouse Protection Act limite notre capacité à partager, grandir, créer, changer et évoluer. Parce que j’ai un problème avec l’autorité et que je n’aime pas lorsque certaine société décide de ce que j’ai le droit de regarder, lire, consommer ou apprendre, simplement parce que je n’ai pas leurs terminaux, coûteux ou propriétaires, ou leur navigateur ou que sais-je encore.

Parce que je suis humaniste

Donc dans un effort pour faire un petit quelque chose pour mes amis et collègues du monde du Web libre, voici ce dont les gens ont, à mon humble avis, besoin pour rester investis :

Pour maintenir la participation, les gens ont besoin de sentir que leurs contributions comptent, aussi minimes soient-elles. Ça signifie dire MERCI. Ça signifie signaler que quelqu’un contribue. C’est assez simple sur de petits projets, mais l’infrastructure existe sur de plus grands projets, alors servons-nous en.

Voici un exemple de la P2PU, qui a bien réussi à me garder investie :

Salut Laura,

J’ai vu que Zuzel a été capable d’extraire quelques bouts de votre contribution et ils sont en ligne. Je me disais que ça risquait de déranger votre fork. Au temps pour moi.

Je voulais vous dire « merci ». La navigation qui n’avait pas de mouseover déconnait depuis longtemps chez moi, et je suis heureuse que vous ayez corrigé ça. Merci ! Et en plus, je n’ai plus besoin de cliquer pour avoir le menu. Je ne sais pas pourquoi c’était comme ça, mais c’était bizarre. Merci d’avoir aussi corrigé ça.

Bien, je pense que je vous ai assez spammé de mercis… Attendez… en voici un de plus… Merci !

Jessica

  –

  Jessica Ledbetter

 http://jessicaledbetter.com

Vous voyez ce qu’elle a fait ? Elle m’a remerciée même si je n’avais corrigé que quelques bugs. J’ai reçu ce message trois jours après ma première contribution. Et je continuerai à contribuer à Lernanta (dès que je ne serai plus grabataire, débordée par d’autres tâches et que j’aurai réparé mon environnement de développement qui a été cassé lorsque j’ai installé Lion).

Les projets plus gros, vous devez travailler là-dessus. Est-ce que vous ne pourriez pas simplement avoir quelqu’un qui pour signaler chaque jour sur Twitter un contributeur choisi au hasard ? Vous devez avoir des listes de contributeurs, vous ne pourriez pas leur demander leur compte Twitter et créer un robot pour ça ? Ou publier aléatoirement sur votre page d’accueil « Machin, un volontaire du Gros projet, nous a bien aidés. Merci Machin ! ». Je sais que ce n’est pas grand-chose, mais les gens ont besoin d’avoir le sentiment d’être des membres de valeur de la communauté, sinon ils vont s’en lasser, se dire que ça ne sert à rien, et arrêter de contribuer. Ils vont aussi se désabonner de vos listes de discussion. Même chuchotés, les mercis vont loin.

Les gens ont besoin de recevoir une aide pertinente pour se servir des outils utilisés par le projet. J’ai remarqué plusieurs fois que les projets libres font comme si leur page d’explication pourrie suffisait. Ils font aussi comme si les gens allaient participer quelle que soit la complexité à configurer l’environnement nécessaire. La plupart des gens ne vont pas passer des jours à mettre en place un environnement de développement, et surtout pas s’ils ne sont pas développeurs ! Mais s’ils le font, vous devez leur fournir une vraie assistance. Ça signifie créer des instructions d’installation pas à pas, faciles à comprendre, et avoir quelqu’un chargé de répondre aux questions sur la configuration. Documentez les problèmes courants. Je recommande également de permettre aux non-développeurs de soumettre des idées des propositions d’améliorations autrement que via Github ou un système de tickets. Vous ne devriez pas demander à un non-développeur d’ouvrir un terminal.

Ça peut sembler évident, mais j’ai remarqué une certaine flemmardise dans la doc, donc  les gens ont besoin de comprendre les tickets ! Si les contributeurs ne comprennent pas ce que demande un ticket, ils ne vont pas corriger le bug ! Entrez dans les détails, il pourrait y avoir de nouveaux contributeurs, mais ils deviendront d’anciens contributeurs s’ils trouvent sans cesse des tickets qu’ils ne comprennent pas.

Les gens ont besoin de retours opportuns, ils en ont vraiment envie. Il s’agit ici de remercier, mais expliquez plutôt aux gens pourquoi vous ne mettez pas en œuvre leur idée. Répondez à leurs messages. Les gens vont envoyer une demande de contact, Si vous ne réagissez pas, la plupart ne ré-essaieront pas.

Les gens participeront davantage s’ils connaissent l’échelle du projet. Dites-nous combien de gens participent, à quelle fréquence des évènements communautaires sont organisés, où se trouvent les communautés locales, comment nous serons récompensés sur le court et le long terme. Montrez-nous comment trouver facilement cette information.

C’est l’heure à présent de parler des non-développeurs ! Sérieusement, je comprends que nous travaillons dans le Web libre, et il peut sembler que les participations de valeur sont liées au développement, mais les projets libres ont besoin de plus que cela. Beaucoup plus. il doit être clair que vous n’avez pas besoin que de développeurs. Il y a plein de gens — des concepteurs, des chefs de projet, des juristes, des éditeurs, des écrivains, etc — qui s’investiraient s’il n’y avait pas ce brouhaha de conversations de développeurs dont nous enveloppons la communauté.

Contribuer doit être simple, même si cette contribution est un slogan de promotion sympathique ou l’envoi d’un courriel à un autre réseau. Il doit y avoir plusieurs points d’entrée pour participer. Les gens ont entendu parler de votre projet libre à une conférence ou au hasard via quelqu’un d’autre, ils veulent participer, mais votre page « Participer » ne parle que des trucs techniques qu’ils pourraient faire, alors ils s’en vont. On les avait presque, mais maintenant il sont partis.

Les gens doivent aussi pouvoir découvrir ces moyens de contribuer. Planquer la page de contribution n’aide pas. Mettez-la en évidence. Placez un bouton sur votre page d’accueil. Dites « Venez découvrir les différentes façons de participer à ce projet libre et ouvert ». Demandez à un graphiste de vous aider pour que ça tape dans l’œil. Les gens cliqueront.

Enfin, si vous voulez conserver vos contributeur, arrangez-vous pour que participer soit plaisant. Vous seriez surpris de voir à quel point tout ce qui est ludique favorise l’engagement des gens, même si le jeu est automatisé (c’est à toi que je pense, Wikipédia, le lien « Une page au hasard dans cette catégorie » est une des principales raisons pour lesquelles je contribue. J’ai appris plein de choses dingues grâce à cela). Opposer les contributeurs les uns aux autres sur un tableau d’honneur complètement arbitraire va leur donner envie de gagner plus de points. Regardez sur http://www.points4people.com/ Il n’y a pas de but, pas de jeu, c’est littéralement juste un système de points créé par mes amis de Phantom compass. Mais les gens donnent et reçoivent des points, bien qu’il n’y ait aucune sorte de récompense. Cacher des œufs de Pâques pour les contributions va inciter les gens à participer pour trouver une de ces surprises. Ce que je suggère, c’est de rendre ça amusant, et les gens participeront davantage, ils resteront dans le coin pour le spectacle. Ils resteront dans le coin parce qu’ils en feront une affaire personnelle.

Pour finir, c’est comme ça : si vous nous faites des câlins, si vous nous aidez lorsqu’on est perdus, et rendez la participation simple et amusante, on va rester. Votre message nous a déjà convaincus, si vous voulez qu’on propage la bonne parole, vous devez vous assurer que que nous savons combien nous sommes importants.

Note: Je suis nouvelle dans la communauté du logiciel libre. J’ai participé à de nombreux produits et projets ces dernières années, et c’est ma vision de là où je suis. Je suis une utilisatrice particulièrement engagée, mais c’est du fait de ma propre ténacité, et non de l’aide de la communauté du logiciel libre. Je continue à m’investir parce que je crois au Logiciel libre. Mais je pense que d’autres gens ne s’investissent pas parce qu’ils ne sont pas aussi infatigables que moi. J’ai entendu plus d’une fois « Ras le bol, je ne participe plus à des projets libres, de toute façon personne ne le remarque ». J’ai été très frustrée, et je voulais en parler.

Si je vous ai offensé, ou si vous pensez « Hé, mais c’est ce qu’on fait ! », n’hésitez pas à me contacter et je regarderai d’un point de vue d’utilisatrice lambda. Et ma réponse pourrait être aussi simple que « Vous le faites ? Comment est-ce que je ne m’en étais pas aperçue plus tôt ? »

Je ne suis pas une utilisatrice typique, mais je peux jouer ce rôle sur le Web.