Ce billet est la traduction d’un billet de Mitchell Baker, présidente du conseil d’administration de la Fondation Mozilla.
Traduction : Frenchmozilla.

Aujourd’hui nous accédons à l’Internet de nombreuses manières, et les téléphones, les tablettes et les nouveaux terminaux deviennent plus répandus. Ces terminaux ont de nouveaux systèmes d’exploitation, de nouveaux modèles économiques et offrent de nouvelles opportunités. Ils amènent également de nouveaux défis en matière d’interopérabilité et de maîtrise par l’utilisateur. Comment Mozilla devrait-il y répondre ? Firefox et Gecko devraient-ils être nos seuls outils ? Ou bien devrions-nous développer de nouveaux outils ?